top of page
  • Photo du rédacteurMécano

Enduro d'Accous 2023 ⚡

Cette année se tenait le championnat des Pyrénées d'enduro à Accous ! L'occasion de faire un passage dans la magnifique vallée d'Aspe. Les solides béarnais ont déjà accueilli ici le championnat de France l'année dernière. Au programme cette année un format revu et allégé. Pas de chichi, tout a vue, on monte au start et le chrono démarre pour 4 spéciales le samedi et 3 le dimanche. On comptera aux alentours de 900m de d+ par jour. Ça c'est sur le papier puisqu'il ne faut pas oublier que les orages gâtent vite la fête dans le coin. Et c'est tant mieux car la technicité du parcours couplée aux conditions boueuses nous offre du spectacle et une sacré séance de pilotage.

La météo a joué quelques tours aux organisateurs qui ont dû changer complément le secteur du deuxième jour, ressortir la débroussailleuse et ajouter une dose d'imagination pour nous sortir de l'ornière. Bien négocié car toutes les pistes choisies avaient un grip phénoménal !

Une pensée quand même pour les dernières plaques qui ont pris une sacré saucée sur la spé 3. On parle le soir à la bière dans les Paddocks d'un style expérimental entre le canyoning et le kayak à vélo. C'est pour dire !

Malgré tout, une fois au start de la spé 4, le soleil est déjà revenu et le grip garanti. Ce run dans une prairie mouvementée et à la terre noire marquera les esprits pour clôturer le premier jour.



Le lendemain, une fois séché et restauré, nous avons bien profiter du soleil avec un terrain à l'adhérence parfaite sur les 3 spéciales au programme. Une première mise en jambe sur un court tracé en prairie qui précède les spé 6 et 7 beaucoup plus longues. Nous constatons de belles surprises par rapport à nos repères de la veille sur les mêmes départs. Je soupçonne les pilotes MX du coin de somnambulisme. Mais merci, ça donnait un peu de piquant à l'entrée du bois et de spectacle en bord de piste.

Voir ce Raw qui en dit long : ICI

C'est à dire que dans ce cas, nous ne faisons pas une confiance aveugle aux racines qui dépassent !

On ne pourra pas en dire autant pour la dernière spéciale puisque l'on est tombé sur un autre problème majeur : d'ordre physique. On ne pouvait pas repartir d'Accous sans un long pédalage en spéciale après 10 minutes de descente.

On a bien compris pourquoi ils s'étaient tous mis à la moto cross ici !

Bravo au nouveau king d'Accous : Albin Cambos très régulier sur la première marche du podium tout le weekend. Bravo également à Pierre Real avec sa fusée anglaise électrifiée qui pose des passages hors norme. Chez les dames c'est Ares Masip, venue d'Andorre, qui s'impose.


Merci les gars pour cette édition à la sauce béarnaise d'une grande qualité ! Ça donne vraiment envie de venir re-déraper dans vos forêts !



Photo de Boris Véloclic

Commentaires


bottom of page